accueil
La performance technique au coeur de l'équilibre écologique
Revue de Presse
    ATS
    n°175 - Octobre 2016

    Horticulture et Paysage

    Noues végétalisées : palier l’imperméabilisation des sols
    ATS
    Hors-Série - Juillet 2016

    CHANTIERS DE FRANCE

    AquaTerra Solutions : Géo-alvéoles XXL
    ATS
    n°5869 Mai 2016

    Le moniteur

    Fagots de fibres épuratoires
    ATS
    n°389 Mai 2016

    Paysage actualité

    Fascines en fibres de bois
    ATS
    n°5 - Avril 2016

    SolScope Mag

    Confinement des terres et granulats par géoalvéoles
    ATS
    n°40 - Avril 2016

    Egis contact

    Le parc du Heyritz, nouveau poumon vert de Strasbourg
    ATS
    n°170 –Mars 2016

    Horticulture et Paysage

    Géoalvéoles, la seconde peau des sols
    ATS
    n°118 - Mars 2016

    Matériel & Paysage

    Génie écologique et végétal
    ATS
    n°70 - Mars 2016

    Profession Paysagiste

    Géoalvéoles, la seconde peau des sols
    ATS
    n°69 - Fev 2016

    Profession Paysagiste

    Gabions : structurez le jardin en un temps record
guide
6.2. Les bionattes classiques

6.2. Les bionattes classiques

Bionatte est un terme générique désignant les protections constituées d’une couche de fibres végétales non tissées aiguilletées ou enchevêtrées, renforcée par un ou deux très minces filets (grilles en fibres naturelles ou synthétiques). Les fibres végétales utilisées pour la production des bionattes peuvent être : foin, paille de blé ou d’orge, esparto, coco.

Les bionattes sont utilisées dans le domaine de l’érosion superficielle ou d’aide à la végétalisation. Ces protections d’une mise en oeuvre particulièrement facile, rapide et efficace protègent les sols de l’érosion et de la battance (impact des gouttes de pluie), limitent les arrosages en évitant l’évaporation et en favorisant l’infiltration des eaux de pluie. Sa couverture totale protège le sol et les graines des écarts thermiques, des oiseaux, et du vent favorisant ainsi une meilleure germination. La décomposition des fibres végétales crée un mulch nourricier.

Principales utilisations :

Erosion superficielle des talus routiers, ferroviaires ou berges, couverture de talus et de berges faiblement sollicitées. Paillage de plantations, aménagements de loisirs et golfs. Couverture de dunes, décharges, mines et carrières, pistes de ski. On peut planter des hélophytes ou boutures au travers.

Principales caractéristiques :

Livrées en rouleaux d’une longueur de 30 à 100 m et d’une largeur de 1.2, 2, 2.4 et 3 m, les bionattes couvrent totalement le sol et peuvent, éventuellement, être pré-ensemencées (environ 35 g/m²) lors de la production. Les bionattes en coco (270 à 350 g/m²) sont, de par leur polyvalence et durabilité, les plus utilisées.

D’autres dimensions et grammages sont disponibles. Nous attirons cependant l’attention sur le fait qu’un trop fort grammage réduit l’ensoleillement du sol et limite la germination des graines. (270 à 300 g/m2 est l’optimal). Les enveloppes en polypropylène ont un maillage de 9 à 15 mm et pèsent de 5 à 8 g/m². Les filets de jute pèsent 65 g/m².

Il existe de nombreux type de bionattes qui peuvent en outre être combinées avec des géofilets ou des grilles métalliques, de masses surfaciques variées, de structures différentes, etc.

Pour les bionattes pré-ensemencées, il y a un voile de coton ou papier en sous face. Pour les paillages, il y a en sous face un ou deux voiles opaques microperforés empêchant le passage de la lumière.

Différents type de bionattes :

Gamme Eromat :

Tapis de diverses fibres végétales constituant une bonne couverture végétative et apportant une protection du terrain contre l'érosion due à la pluie et protégeant des variations thermiques. Ces couvertures sont biodégradables à court, moyen ou long terme, selon la nature des fibres entrant dans leur composition. Elles s'utilisent en protection d’ensemencement exposé à l'érosion. Fertilisation du sol par la dégradation des fibres.

Principales utilisations :

Erosion superficielle des talus routiers, ferroviaires ou berges, génie végétal, recouvrement de décharges, mines et carrières, stabilisation et couverture de dunes, plages et pistes de ski, aménagements de loisirs et golfs, On peut facilement planter au travers.

Principales caractéristiques :

Livrés en rouleaux. Plusieurs dimensions disponibles selon les produits de la gamme : largeur 1,2 m ou 2,40 m pour des longueurs de 30, 40, 42 ou 60 m. Existe en divers mélanges de fibres végétales : paille/foin, paille/coco ou 100% coco. Masses surfaciques disponibles selon les produits : 400-500 gr/m² ou 700-800 gr/m². Structure : 1 ou 2 filets. Filets disponibles : biodégradable en jute, photodégradable en PP, ou photodégradable en PP renforcé.

NAG C125

Assemblage de fibres de coco formant un tapis aiguilleté maintenues par deux fines grilles synthétiques photodégradables cousues entre elles. Cette bionatte offre une protection dégradable à long terme avec une grande résistance mécanique.

Principales utilisations :

Erosion superficielle des talus routiers, ferroviaires ou berges, génie végétal, recouvrement de décharges, mines et carrières, stabilisation et couverture de dunes, plages et pistes de ski, aménagements de loisirs et golfs.

Principales caractéristiques :

Livrés en rouleaux d’une longueur de 33 m et largeur standard de 2.03 m (existe aussi en largeur de 2,40 et 4,87 m) et 270 g/m².

NAG C125 BN

Assemblage de fibres de coco formant un tapis aiguilleté maintenues par deux filets de jute biodégradable cousus entre eux. Cette bionatte offre une protection totalement biodégradable à moyen terme.

Principales utilisations :

Erosion superficielle des talus routiers, ferroviaires ou berges, génie végétal, recouvrement de décharges, mines et carrières, stabilisation et couverture de dunes, plages et pistes de ski, aménagements de loisirs et golfs.

Principales caractéristiques :

Livrés en rouleaux d’une longueur de 33 m et largeur standard de 2.03 m (existe aussi en 2,40 et 4,87 m) et 300 g/m².