accueil
La performance technique au coeur de l'équilibre écologique
Revue de Presse
    ATS
    n°175 - Octobre 2016

    Horticulture et Paysage

    Noues végétalisées : palier l’imperméabilisation des sols
    ATS
    Hors-Série - Juillet 2016

    CHANTIERS DE FRANCE

    AquaTerra Solutions : Géo-alvéoles XXL
    ATS
    n°5869 Mai 2016

    Le moniteur

    Fagots de fibres épuratoires
    ATS
    n°389 Mai 2016

    Paysage actualité

    Fascines en fibres de bois
    ATS
    n°5 - Avril 2016

    SolScope Mag

    Confinement des terres et granulats par géoalvéoles
    ATS
    n°40 - Avril 2016

    Egis contact

    Le parc du Heyritz, nouveau poumon vert de Strasbourg
    ATS
    n°170 –Mars 2016

    Horticulture et Paysage

    Géoalvéoles, la seconde peau des sols
    ATS
    n°118 - Mars 2016

    Matériel & Paysage

    Génie écologique et végétal
    ATS
    n°70 - Mars 2016

    Profession Paysagiste

    Géoalvéoles, la seconde peau des sols
    ATS
    n°69 - Fev 2016

    Profession Paysagiste

    Gabions : structurez le jardin en un temps record
guide
6.1. Les géotextiles coco ou jute (géofilets)

6.1. Les géotextiles coco ou jute (géofilets)

Maillage tissé avec des fines cordelettes de fibres naturelles, ces géofilets totalement biodégradables entre 6 mois à 4-5 ans, selon la nature de fibre utilisée, sont disponibles en fonction des contraintes du site dans plusieurs maillages et grammages. Les géofilets à étendre sur le sol, se présentent sous forme de rouleaux ou de nappes pliées et compactées en balles.

En limitant l’évaporation et en favorisant l’infiltration, ces géofilets maintiennent l’humidité, protègent le sol de l’impact de l’eau et limitent l’arrachement des particules fines du sol et la création de rigoles. Possédant un aspect naturel, les géofilets s’intègrent bien dans le paysage. A la différence des feutres ou des bionattes, ces treillis ne couvrent pas totalement le sol (30 à 70 % d’ouverture).

Principales utilisations :

Zones humides, le long des cours d’eau, sur les berges des lacs et bassins, pour la protection légère contre le batillage, ils permettent la protection temporaire dans l’attente du développement de la végétation (couverture de 35 à 65 % du sol). On peut facilement planter des hélophytes au travers.

Erosion superficielle des talus routiers, ferroviaires ou berges, génie végétal, recouvrement de décharges, mines et carrières, stabilisation de dunes, plages et pistes de ski, aménagements de loisirs et golfs, (Pour les milieux aquatiques fortement sollicités, nous préconisons l’utilisation des géomats associant des géogrilles synthétiques à un remplissage en fibres naturelles de coco, type NAG C350).

Principales caractéristiques :

Livrés en rouleaux d’une longueur de 50 m et largeur standard de 2 m pliés et compressés en balles. Les tresses de fibres de coco ont un diamètre de 3 à 6 mm et sont entièrement biodégradables. Le 700 g/m2 est, de par sa polyvalence, adapté pour la plupart des situations.